En route vers la Bolivie et l’Argentine

En route depuis 1 mois 1/2 avec son projet en tête, Stéphane Delpreyroux revient auprès de nous pour partager quelques photos.

Le projet « voyage intemporel » consiste à réaliser un tour du monde photographique de pays à fortes valeurs environnementale et paysagère suivi d’une exposition de photographies d’art en noir et blanc sur les grands espaces naturels. La création de cette exposition a pour but de sensibiliser le grand public à la fragilité de la nature, notamment des grands espaces encore intacts autour du globe, par le biais de photographies d’art.

Il s’agit de rendre compte de l’incroyable diversité des paysages naturels et du besoin urgent de les protéger. Les projets photographiques de sensibilisation à l’environnement sont très souvent traités de manière documentaire. Il s’agit donc ici d’apporter une dimension artistique à la sensibilisation environnementale.

Il a traversé le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Argentine… Aujourd’hui en Patagonie, il revient sur deux paysages croisés au détour de chemins en Bolivie et Argentine.

Nous partagerons de ses photos régulièrement au cours de son périple.

Le parc national de Sajama :

Le parc National de Sajama est une aire protégée de l’Ouest de la Bolivie, à proximité de la frontière avec le Chili. Cette région est dominée par les volcans Sajama (6542 m), Parinacota (6342 m) et Pomrape (6280 m). Créé en 1939, ce parc a notamment pour ambition de protéger la faune et la flore de ces écosystèmes d’altitude. Parmi la faune typique, on rencontre les vigognes, le puma des Andes, le quirquincho, le chat des Andes ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux. Sur les pentes du volcan Sajama poussent la forêt la plus haute du monde (jusqu’à 5200 m°), las « Qenuas ». La végétation majeure est aussi constituée par « los bofedales » (végétation humide d’altitude se développant dans les vallées glaciaires et aux pieds des volcans), les graminées et les Yaretas.

Les Chutes d’Iguazu :

Les chutes d’Iguazu sont situées à la frontière entre le Brésil et l’Argentine. Elles sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et des parcs nationaux ont été créés dans les deux pays. Ces aires protégées englobent une surface importante de forêt subtropicale. La riche biodiversité compte « 2000 espèces de plantes, 400 espèces d’oiseaux, jusqu’à 80 espèces de mammifères et un très grand nombre d’invertébrés ». Sur près de 3 km de large, les chutes d’Iguazu forment un écosystème particulier grâce aux nuages de gouttelettes d’eau formés par les cataractes qui humidifient en permanence la forêt environnante et les berges de la rivière.

Photos : Stéphane Delpeyroux.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.