Erections sur le toit du monde


C’est en becquetant des pilules de Viagra que, vers la fin du mois, des alpinistes britanniques graviront l’Everest par sa face nord. Ce sera une formidable ascension. Comme chacun sait, les pilules bleues permettent de lutter contre certains troubles érectiles mais, en dilatant les vaisseaux sanguins des poumons, le citrate de sildénafil (nom de la molécule) induit également une meilleure oxygénation : il avait d’ailleurs été conçu à l’origine pour traiter l’hypertension artérielle pulmonaire.

Evidemment, la question que tous les observateurs se posent aujourd’hui n’est pas : «Le sildénafil potentialise-t-il les effets hypotenseurs des dérivés nitrés?» Mais : «Nos amis alpinistes vont-ils bander comme des ânes en arrivant sur le toit du monde ?» Eh bien ce n’est pas impossible : les aventuriers anglais sont bel et bien susceptibles d’atteindre un double sommet ainsi que des neiges éternelles, ce qui serait une nouvelle première sur l’Everest.

En savoir plus….


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.