Escalade et vieillissement : fort jusqu’à quel âge ? (2e partie)

Jusqu’à quel âge peut-on se maintenir en escalade ? C’est la question que La Fabrique Verticale a récemment abordé dans un article que nous avons relayé. Dans le prolongement de cet article, voici le témoignage d’un bleausard, et non des moindres, Jo Montchaussé, 70 ans au compteur et encore à l’aise dans des traversées en 7B/C !

Quel âge as-tu ?

C’est une question qui agace généralement les femmes et les sportifs, mais gardons le sourire, j’ai 71 ans et 40 ans d’escalade derrière moi, et je n’ai pas vu le temps passer, grâce à l’escalade peut-être ?

Jusqu’à quel âge penses-tu que l’on puisse s’entraîner et être performant en bloc ?

Tout dépend de ce qu’on entend par performance, par exemple si on prend les temps d’un marathon, 2H 02 est la meilleure performance mondiale, elle a été réalisée par un athlète de 30 ans. 2H 36 mn, 3H et 3H 15 sont des temps que l’on pourrait qualifier de temps respectable, sympathique et anecdotique, mais quand ils correspondent à des temps réalisés respectivement à 60, 70 et 80 ans, il faut réviser son vocabulaire. Évidemment les relations entre les qualités d’un marathonien et d’un grimpeur sont plutôt minces, et la comparaison ne montre que la subjectivité de la notion de performance.

A lire

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.