Et si les pins étaient un solution pour lutter contre le réchauffement climatique ?

La forêt domaniale de Fontainebleau s’est progressivement enrésinée et de nombreux naturalistes et associations locales n’ont de cesse de dénoncer la politique de l’ONF à l’égard des pins. Oui mais voilà, le pin est très certainement l’essence d’avenir !

C’est une étude publiée dans la revue britannique Nature qui l’affirme : des scientifiques pensent avoir découvert le lien entre le parfum puissant des pinèdes et le réchauffement climatique.

D’après leurs études, il y aurait un mécanisme de vaporisation de la fragrance au-dessus des forêts boréales, parfum qui se transformerait en aérosol. Or, ces aérosols contribueraient au refroidissement global de l’atmosphère, en réfléchissant la lumière du soleil dans l’espace et en facilitant la formation des nuages.

Voilà qui devrait relancer la polémique sur les pins et pas qu’à Fontainebleau.

L’article est à lire sur : http://tl2bplus.blogspot.fr/2014/03/et-si-le-pin-luttait-contre-le.html

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.