Etats-Unis: les stations de Park City et de Vail se font la guerre

Aux Etats-Unis, le ski est une vaste industrie touristique qui brasse des millions. Et, comme toute industrie qui se respecte, on parle fusion, absorption, rachat. En ce moment, c’est Vail, dans le Colorado, qui fait le forcing pour prendre le contrôle de Park City, dans l’Utah. Et ça se passe plutôt mal.

A côté de ça, les petites guéguerres qui ont secoué (secouent encore?) les stations des Quatre Vallées, ce n’est vraiment pas grand-chose. A l’échelle américaine, on achète une station de ski comme on achète une voiture. Ou presque.

Depuis plusieurs années, Vail, dans le Colorado, le géant américain du ski, cherche à prendre le contrôle de Park City, le coeur même des Jeux Olympiques de Salt Lake City, dans l’Utah. Plus qu’une station très huppée (Will Smith et Mitt Romney y ont un ‘chalet’), un symbole. Un symbole qui appartient lui aussi à une grosse société privée, Park City Mountain Resort (PCMR), en charge depuis tout juste 50 ans.

Le problème, d’après Businessweek, c’est que PCMR ne possède de loin pas toute la montagne. Elle n’a que le bas de la station, là où l’on trouve principalement le départ des installations et les parkings. Le reste, la montagne elle-même, est loué à la Compagnie des mines locales. Une société qui a été rachetée en 2003 par…Talisker, le propriétaire actuel de Vail. Vous suivez? Depuis lors, Talisker louait à PCMR les terrains pour 137’000 francs par année. Un bail de 20 ans, renouvelable jusqu’en 2051.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.