Exercice de secours spéléo à Saint Pé dans les Hautes-Pyrénées

Samedi matin vers 9h, l’alerte est donnée au-dessus de St Pé de Bigorre. Un groupe de spéléos s’est engagé dans la grotte du Bujoluc, récemment découverte. Une jeune fille a glissé, est tombée sur le dos et n’a plus de sensibilité dans les jambes. Il y a suspicion de lésion au niveau de la colonne vertébrale. C’est le père de la jeune fille, particulièrement choqué, qui est ressorti de la grotte pour appeler le 112. Des camarades sont restés près d’elle et l’ont placée dans un lieu sécurisé.

C’était le scénario de l’exercice.

Le secours spéléo…. Une chaine humaine de compétences

C’est le spéléo secours du comité départemental de la fédération française de spéléo qui prend l’affaire en main avec son conseiller technique départemental. C’est, actuellement, la seule fédération sportive en France qui assure ses propres secours, par délégation de service public, avec l’appui des services de l’état dans le cadre d’un plan ORSEC placé sous l’autorité du préfet. (1) Ce sont donc des spéléos bénévoles qui assurent ces secours avec, dans les Hautes-Pyrénées, l’appui de la section montagne de la CRS 29 de Lannemezan, les pompiers du GRIMPE, des médecins urgentistes du SAMU et les gendarmes du PGHM d’Oloron spécialisés en Spéléo.

Après que 4 secouristes avec un médecin soient allés apprécier la situation, toute la logistique se met en place. Pas moins de 64 personnes sont engagées pour ce secours comprenant des personnels en surface pour la logistique et des personnels sous terre. Et ce n’est qu’à 14h que les véritables opérations de secours débutent.
….

L’objectif de cet exercice ?

Il s’agit de tester l’efficacité des équipes d’intervention. Vérifier le respect des procédures… tout simplement s’entrainer à travailler tous ensemble. Et ça marche plutôt très bien. Le conseiller technique pensait à une sortie de la blessée vers 18 ou 19h. Eh bien non. Juliette est sortie sur une civière entre 17 et 18h. Preuve d’une bonne coordination et d’une grande efficacité.

Normalement, il aurait fallu l’hélitreuiller et la transporter à l’hôpital de Pau nous a-t-elle précisé. Une connaisseuse…. Bien informée …. Mais cette fois-ci l’exercice se termine à la sortie du puits.

En savoir plus… Diaporama et enregistrements…..

Laisser un commentaire

un + dix-huit =