Expédition aux Philippines : à l’heure des bilans

Yuji Hirayama, Caroline Ciavaldini, James Pearson et Francisco Taranto Jr sont rentrés de leur expédition aux Philippines il y a quelques jours. Caroline dresse pour nous le bilan de leur aventure et du projet SPOT. Les photos qui illustrent sont l’oeuvre de Francisco Taranto Jr.

‘James et moi sommes rentrés des Philippines et du projet S.P.O.T., passant de la forêt vierge et des 30 degrés à un printemps français qui s’annonce bien.

Ouvertures, rencontres, escalade, il est temps de trier les photos et vous donner quelques chiffres. Nous pourrions rester vagues, parler de succès sans préciser.

Mais je préfère être précise, à chacun de faire ses appréciations après.

Nous avons emmené 150 kg de matériel lors de ce voyage : 275 spits, 4 crashpads, 15 paires de chaussons, 3 cordes statiques, 3 dynamiques, un jeu de dégaines, un deuxième perfo.

Nous avons également collecté une autre vingtaine de paires de chaussons, 15 baudriers, 15 systèmes d’assurage, 2 autres crash pads qui attendent sagement à la maison qu’on les envoie aux Philippines. Sans oublier 2000 euros, environ, récoltés par la vente de tee-shirts.

Du matériel, il en faudra encore beaucoup, car aux Philippines, chaque corde est un énorme effort, des mois, voir des années d’économies. Il faut encore des crash pads, des chaussons en dessous de 40, des dégaines, des systèmes d’assurage, des cordes statiques et dynamiques, au moins un autre perfo, des spits….

Les grimpeurs sont là, ils sont motivés, très motivés, ils ont juste besoin d’un petit coup de pouce !

Nous avons aussi équipé une vingtaine de voies de 6a à projet, et organisé une petite session pour réviser les nœuds et apprendre les manip de cordes telles que rappel en corde double, cabestan… Nous avons passé des soirées à discuter devant un feu, échanger des trucs d’entraînement, d’équipement, des idées pour faire avancer S.P.O.T.

Un nouveau tee-shirt S.P.O.T. Philippines est en chantier parce que nous avons fini tout le 1er stock. Cette fois, c’est une artiste philippine qui se colle au design !

Enfin, nous avons créé des amitiés. La communauté grimpeuse des Philippines est toute petite, mais si soudée, amicale, motivée, que c’est promis…. On reviendra !’

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.