Festival Explos 2011, le bilan

Quelques jours après la clôture du film du festival des sports d’aventure et de montagne Explos 2011 à Ax-Les-Thermes- (09), le point est fait avec quelques uns des invités du festival histoire de connaître les tendances qui ont fait buzzer. Stéphanie Bodet et Arnaud Petit venus présenter un film sur le Grand Capucin, Martina Cufar pour le film de Laurent Triay ‘Fanatic search 2- A Girl thing’, Carlos Suarez pour ‘The Asgard project’ d’Alaistar Lee, ou encore Yann Ozoux sur l’expédition canyon en Himalaya, ‘Chamje Khola’ font le point avec nous. Les photos qui illustrent sont l’oeuvre de Stéphane Meurisse. Vous pouvez retrouver sur cette page les films qui ont été présentés sur cette édition.

Anson Fogel, grand prix du public d’Explos Film Festival 2011

– Kairn : Pourquoi es-tu venu à Explos cette année ?

– Stéphanie Bodet et Arnaud Petit : Pour présenter le nouveau film de Bertrand Delapierre sur notre ascension au Grand Capucin et parce qu’on aime bien traverser la France pour retrouver l’Hypocras et le bon fromage de Brebis…

– Martina Cufar : C’est simple ; Phil, l’organisateur du festival m’a invité avec les autres filles qui font part du film de Laurent Triay « Fanatic Search – A girl thing ». Je n’étais jamais venue en Ariège, alors j’ai pris un peu l’occasion de découvrir cette partie de France. Je savais qu’il avait plein de bons spots de grimpe par là-bas. Bon, il a plu tout le temps, alors  je n’ai pas vu grand-chose, mais je ne regrette pas d’avoir pu venir parce qu’on a passé vraiment du bon temps ensemble au festival ! C’est classe de rencontrer « la famille de la grimpe » !

– Carlos Suarez : Dès que Philippe m‘a invité, j’ai eu l’intuition que ça allait être sympa et peu m’importait que ce soit loin de chez moi. Ça m’attirait également de passer de l’autre côté des Pyrénées, ce que nous, les espagnols faisons peu, souvent par paresse, alors que c’est un endroit idéal pour grimper !

– Yann Ozoux : J’ai calé cette date dans mon planning depuis un moment, d’abord parce que j’ai passé un très bon moment lors des précédentes éditions (programmation de qualité et beaucoup  de rencontres intéressantes), parce que j’aime aussi filer un coup de main si je peux mais surtout parce qu’on y présentait le film sur notre expédition Chamje Khola. Et puis aussi pour voir les copains, on est un peu à la maison quand même !

Rodolphe Sturm, Laurent Triay et Yann Ozoux

– Kairn : Raconte le contexte et le tournage du film que tu as présenté ?

– Stéphanie Bodet et Arnaud Petit : Un tournage de 3 jours seulement dans des conditions pas faciles pour trouver un créneau pour filmer fin septembre sur cette paroi qui culmine à 3840 m. Un super souvenir pour tous les deux et une belle rencontre avec Bertrand Delapierre qui nous a époustouflé par son efficacité et sa concentration derrière son 5D.

– Martina Cufar : Je pense que Laurent a fait un très bon travail avec ce film. Il a bien montré la passion, la philosophie, la technique, l’énergie particulière  de l’escalade des filles. Ca change un peu de films où il y a que les garçons qui font des trucs super durs et qui crient à chaque mouvement. En fait j’ai présenté deux parties du film ; une dans laquelle je suis « actrice » (L’ascension de la voie « Tom et je ris » 8b+ au Verdon) et une autre, ou je pourrais jouer maintenant quand je suis enceinte de 7 mois et demi. La partie nomme « amitié » montre Mariona Marti et moi dans cette superbe voie dans le Verdon. C’était un « travail d’équipe », c’est dommage que Mariona n’a pas réussi la voie à son tour, mais je lui dois une belle partie de ma réussite, grâce à son énorme réservoir d’énergie positive. Tout le tournage était très spontané, ce qu’on peut ressentir quand on le regarde. C’était tout naturel, on n’a pas refait un plan.
La partie qui montre les femmes enceintes et jeunes mamans qui grimpent peut  susciter des interrogations (désapprobations) chez les gens qui ne connaissent pas trop l’escalade. Moi aussi je me suis dit, quand j’ai vu le film pour la première fois il y a quelque mois que je n’allais pas grimper avec un ventre comme ça. Mais maintenant, je fais exactement pareil. Je me sens bien, je sens que le bébé aussi se sent bien alors je continue à grimper en moulinette. C’est quand même sympa l’escalade !

Martina Cufar, Nina Caprez, Laurent et Eric Triay

– Carlos Suarez : J’ai présenté le film « The Asgard Proyect » ainsi qu’une conférence plus personnelle. Le film fût un travail incroyable que je dois à ma relation avec Berghaus et avec mon ami Leo Houlding. Nous nous entendons très bien et avons une pratique très proche en termes d’escalade. La conférence sur mon parcours s’est déroulée dans une ambiance plus intime, avec une très bonne relation avec les personnes présentes et de nombreuses questions à la fin.

– Yann Ozoux : Ce film relate notre expédition de mars dernier, lors de laquelle notre équipe de l’Himalayan Canyon Team a ouvert le plus gros canyon du monde. Ce canyon s’appelle Chamje Khola et il se trouve dans l’Himalaya népalais, entre les massifs du Manasalu et des Annapurnas. Nous savions que notre expé serait une première dans le monde du canyon, de par son envergure et  de part le contexte dans lequel elle s’inscrit (nous travaillons depuis 7 ans à développer l’activité là-bas). Nous voulions faire partager notre expérience mais aussi montrer qu’il était possible d’explorer des ‘monstres’ en matière de canyon, avec des contraintes qui sont normalement celles de la haute montagne. Et puis un film de ce type n’a jamais été fait sur du canyon !

Robyn et Brooke Raboutou en pleine interview

– Kairn : Quels sont les films/projections qui t’ont marqué ? Ton coup de cœur/découverte ?

– Stéphanie Bodet et Arnaud Petit : Les images et le récit de Lynn Hill: même si on connaissait les photos et les détails de son ascension du Nose, ça nous laisse toujours aussi rêveurs ! Les films d’Anson Fogel également, quelles belles images dans « Cold » et « Wild Water » !
– Martina Cufar : Je n’ai pas suivi tout le festival, ce qui est dommage, car il y avait des bons films. J’ai beaucoup  aimé les deux films de  Anson Fogel, « Wild Water « et « Cold ». Avec ses images impressionnantes il est  arrivé à nous faire ressentir la force énorme des eaux vives, et le froid inhumain de l’Himalaya en hiver.

– Carlos Suarez : C’est clairement le film du Kayak qui m’a le plus surpris  mais chacun a quelque chose de spécial. Le 8c en Inde, l’Antarctique de Lionel étaient également intéressants. Chacun est spécial d’une certaine manière. La technique est importante mais l’histoire l’est encore plus pour moi.

– Yann Ozoux : J’ai beaucoup aimé « Wild Waters » et « Cold », ils sortent vraiment du lot. Un coup de cœur pour le film de Baraka sur la répétition d’une voix en Inde, ‘Ganesh’ je crois.

Arnaud Petit et Stéphanie Bodet

– Kairn : Comment résumerais-tu l’esprit du festival ?

– Stéphanie Bodet et Arnaud Petit : On se sent vraiment bien chez vous à Ax les Thermes, un peu comme si on se retrouvait en famille ! Bravo à Phil et Pierre qui savent mettre à l’aise les invités et qui nous donnent envie de continuer à partager notre passion !

– Martina Cufar : Je préfère les petits festivals comme celui-ci aux grands. C’est plus convivial, détendu. Par contre c’était un petit festival avec des grands personnages. C’était classe de voir Lynn Hill, Robyn Erbesfield avec sa fille, Arnaud Petit et Stéphanie Bodet, Nina Caprez, Carlos Suarez… On n’a pas trop regretté la mauvaise météo, on a passé du temps à discuter, à parler de ce que l’on connait le mieux,  l’escalade. Et bien sur on a bien profité de l’entrée libre dans les thermes. Merci Phil pour l’invitation !

– Carlos Suarez : L’ambiance fût absolument incroyable. Je retiens notamment l’attention faîte aux participants, au moins en ce qui me concerne. La nourriture, la proximité avec les gens, la quantité d’activités, photos, conférences, monologues, films. Tout en général. J’espère pouvoir revenir pour y passer plus de temps !

– Yann Ozoux : Convivialité, diversité, passion, rencontres, rêves, décontraction, sérieux, crédibilité, mise en réseau,…

Lynn Hill au micro en compagnie de Pierre Périssé, co-organisateur du festival avec Phil Bence

Merci aux partenaires : Petzl, Patagonia, Arc’teryx, ABK, Béal, Station Ax 3 domaines, EDF, LCL, Les Bains du Couloubret, Hypocras, Conseil Régional Midi-Pyrénées, Conseil Général Ariège, Mairie d’Ax, Communauté de Communes des Vallées d’Ax, Agence Départementale du Tourisme, Office du Tourisme des Vallées d’Ax, Ax Animations, Ariège News, Montagne Tv, Kairn.com, Respyr, Grimper et Ariégeois magazine.

Pour finir une pensée et notre soutien à Pierre Peyronne, Maire d’Ax les Thermes qui a cru au festival et qui a des problèmes de santé.

Laisser un commentaire

neuf + vingt =