FFRP – Avec Robert Azaïs, nouveau président de la Fédération française, la randonnée pédestre va passer à l’ère numérique

Nouveau président de la Fédération française de randonnée pédestre riche de 230 000 adhérents, Robert Azaïs veut dynamiser et moderniser une activité qui concerne peu ou prou, l’ensemble de la population. Rencontre avec un passionné de la vie associative qui est aussi, depuis deux ans, le maire de Terssac.

– Président du comité départemental de randonnée pédestre, puis du comité régional, votre élection à la tête de la fédération française s’inscrit dans un cheminement des plus logiques…

– ‘Il est logique d’une certaine manière, même s’il n’avait rien de programmé. Mon parcours a toujours été fait d’engagements multiples. Je ne sollicite pas les responsabilités mais lorsque je pense pouvoir apporter une contribution utile, je les accepte. Et je pense que j’étais prêt à relever ce challenge.’

– La randonnée n’a pourtant pas été votre première activité de prédilection ?

– ‘J’ai effectivement eu de nombreux engagements associatifs auparavant. En Aveyron, où j’ai vécu jusqu’en 1996, j’ai été notamment éducateur sportif pendant une dizaine d’années au sein du Rodez Aveyron Football ; je me suis également impliqué au sein d’une association de parents d’élèves. Je faisais alors pas mal de course à pied. La rando est venue lors de mon installation dans le Tarn. Mon épouse recherchait une activité associative et nous nous sommes inscrits au club de randonnée de Terssac qui venait de se créer. Je suis entré au comité départemental en 2001 et j’en suis devenu le président en 2007, avant d’intégrer le conseil d’administration du comité régional et d’être élu à la présidence en 2009. En 2014, je suis devenu administrateur au niveau national et j’ai succédé le mois dernier à la présidente sortante qui ne souhaitait pas renouveler son mandat. Tout cela s’est enchaîné finalement assez rapidement.’

En savoir plus…..

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.