Fontainebleau : Non à la chasse d’été, la pétition gagne du terrain

Nous en parlions dès le 4 octobre 2011 suite à ce qui aurait pu être l’accident de chasse le plus tragique de Fontainebleau. En effet, le 30 septembre, cinq photographes venus profiter du spectacle offert par le combat un magnifique cerf se sont trouvés dans la ligne de mire d’un chasseur à une heure très matinale…




Guy racontait alors la suite dans un article du Parisien :

« Il était environ 7h20, il faisait sombre. Soudain, à 100 m de nous, nous avons entendu trois coups de feu espacés de quelques secondes. On a vu un cerf blessé à une patte qui s’enfuyait. On a d’abord ressenti une grosse frayeur, conscient d’avoir échappé à une balle perdue. Puis la colère a pris le dessus. On s’est avancé et on a vu le massacre. Face à nous, il y avait un chasseur qui avait payé 3500 € pour tuer, au fusil à lunette, ce cerf royal. Mais il en avait touché un second. C’est inacceptable! »



Jean Poule Debleau, autre témoin, complétait ainsi :

« J’y étais la veille. L’ONF savait très bien qu’il y avait beaucoup de monde dans le secteur. La sécurité n’était pas assurée : la chasse n’était pas signalée par des panneaux, d’autant qu’il s’agissait d’un tir à hauteur d’homme. »

Lire l’article

Laisser un commentaire

seize + 18 =