Formation des membres du réseau ours brun dans les Pyrénées

Afin de tenter de suivre la vingtaine d’ours qui se répartissent dans les Pyrénées entre le Béarn (1) la Bigorre (un entre Luz, Cauterets et Estaing) et les autres dans le Couserans en Ariège et le secteur de Melles en Haute-Garonne, le Ministère de l’Ecologie a mis en place il y a une quinzaine d’année le réseau ours brun (ROB).

Le ROB ne doit pas être confondu avec l’ETO (Equipe Technique Ours). Pour simplifier, nous pouvons dire qu’il en est l’auxiliaire. En effet, « le réseau ours brun est un réseau de correspondants, spécialement formés pour identifier des indices d’ours et appliquer les protocoles de suivi, répartis sur l’ensemble de la chaîne pyrénéenne versant français » (Source : Ministère de l’Ecologie). Actuellement, ses membres sont au nombre de 186. Et il est précisé que : « Ils sont issus de différentes structures (office national des forêts, ONCFS, parc national des Pyrénées, membres d’associations, administrations, particuliers…) et sont impliqués de façon occasionnelle dans le suivi de l’ours ». En quelque sorte, tout le monde peut faire partie du ROB. Qu’il s’agisse de chasseurs, pêcheurs, randonneurs, éleveurs et bergers. Mais pour être efficace, il est souhaitable d’avoir reçu une formation d’une journée. Juste une journée et vous serait officiellement capables de déterminer s’il y a présence ou non d’un ours.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

19 − 17 =