Fuck the slackline

Rolando Garibotti, andiniste argentin de tout premier plan (il a notamment été nommé au Piolet d’Or pour son enchaînement Standhard/Egger/Torre) est en colère contre les slackliners.

A Frey (Bariloche), dans le massif qui a vu ses premières ascensions, des slackliners ont posé une ligne entre les aiguilles M2 etAbuelo. ‘Pour ce faire, ils ont placé trois points dans la seconde longueur de Conflicto de Generaciones, la première voie ouverte par Michel Piola dans le secteur, la première voie équipée depuis le bas, la première étape d’une renaissance de l’escalade en Argentine. Que les caractéristiques d’une voie historique soient modifiées pour poser une slack est bien triste. Le fait que cela soit le fait de grimpeurs célèbres connus pour leurs ascensions en trad est encore plus triste. Deux des points ont été détruits, un seul reste. Fuck slacklines is right!’

Source

Photo : le massif de Frey à Bariloche, Argentine (C.Larcher/CWN/Kairn.com)

Laisser un commentaire

quatorze + 8 =