Gore investit plus de 15 million s de dollars en R&D dans la recherche de solutions de matériaux alternatifs

Gore a pris conscience du débat en cours sur les PFC (Perfluorocarbure), substances que l’on trouve dans une grande variété d’ applications, de l’industrie automobile à l’électronique, en passant par l’industrie
textile. Les matières perfluorées sont principalement utilisées dans l’industrie des activités de plein air et les tissus techniques comme traitement améliorant les propriétés de déperlance à l’eau, à l’huile (par exemple crème solaire) et à la poussière des textiles, communément appelé traitement DWR (durable water repellent).
Depuis l’émergence de préoccupations concernant les PFC et leur présence dans les traitements DWR,
la division textile de Gore s’est activement impliquée sur cette question. Bernhard Kiehl, Responsable du Développement durable au sein de la division textile de Gore déclare : « Gore joue un rôle primordial
dans l’industrie des activités de plein air en termes de gestion durable des PFC. Nous investissons
énormément et sommes devenus l’une des premières entreprises de ce secteur à éliminer entièrement les PFOA (acide perfluorooctanoïque) de nos matières premières au cours du processus de fabrication de la gamme des textiles fonctionnels ».
Le traitement DWR actuel de Gore combine haute performance et réduction de l’impact environnemental
A l’heure actuelle, la division textile de Gore a recours à un traitement DWR qui a grandement amélioré ses propriétés environnementales. Cela a été rendu possible sans devoir augmenter la quantité de produits chimiques utilisés au cours du procédé d’application, ni compromettre les propriétés de déperlance auxquelles s’attend l’utilisateur final. Bernhard Kiehl déclare également :« Nous sommes certains que notre traitement DWR actuel est la meilleure combinaison de confort, de durabilité des
performances et de faible empreinte environnementale ». Les traitements DWR employés permettent à
Gore de garantir une très grande durabilité de la déperlance, permettant d’obtenir une longue durée de vie des produits fonctionnels imperméables Gore. Les analyses du cycle de vie (LCA) menées
conformément aux exigences pointues de l’Oeko-Institut Freiburg e.V. ont démontré que l’amélioration de la durabilité des vêtements imperméables fonctionnels était le meilleur moyen de minimiser leur impact environnemental (http://www.goretex.co.uk/remote/Satellite/content/responsibility/lifecycle-assessment).
15 millions de dollars investis en recherche de solutions de matériaux alternatifs
Pour trouver des solutions de matériaux alternatifs, la division textile de Gore prévoit d’investir plus de
15 millions de dollars dans les cinq prochaines années. Pour John P. Cusick : « Nous sommes ouverts aux
idées et technologies provenant tant de notre société que de l’extérieur. Notre engagement en tant que société de premier plan en matière de technologie ne se limite pas à trouver des alternatives aux solutions actuelles de revêtements ; en effet, notre préoccupation consiste à explorer de nouvelles approches pouvant garantir les fonctionnalités recherchées de manière innovante, afin de réduire l’impact environnemental de nos produits, et servir de modèle pour une industrie des activités de plein air plus responsable».
ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.