Grand nettoyage sur l’Everest

On dit de l’Everest qu’il abrite le plus haut dépotoir du monde. En une quarantaine d’années, 50 tonnes de déchets en tout genres ont été laissés sur place par des alpinistes peu soucieux des traces de leur passage sur l’environnement.

De nombreuses campagnes ont été mises en oeuvre tant par des groupes privés que des organismes locaux et gouvernementaux afin de nettoyer l’Everest. Le Gouvernement du Népal retient 4 000 $ sur le coût du permis, et les rembourse lorsque les équipes ramènent leurs déchets. Même si la formule semble fonctionner, les restes d’expéditions antérieures jonchent toujours les pentes du plus haut sommet de la planète.
Ce mercredi 6 avril, une équipe d’alpinistes a pris la direction du mont Everest dans le but de nettoyer les tonnes de détritus abandonnées sur le toit du monde. Il faut savoir que depuis la première conquête de l’Everest en 1953, des milliers de personnes ont relevé le défi, laissant derrière elles des bouteilles d’oxygène vides, des cordes, des tentes et d’autres équipements nécessaires à leur expédition.

L’équipe qui a quitté Katmandou mercredi est dirigée par Apa, un sherpa qui a gravi l’Everest vingt fois, une performance sans égal. Elle prévoit nettoyer 5000 kilos de détritus pendant la saison printanière, dont près de 1000 kilos à proximité du sommet. Les membres de l’expédition recevront 1,40 $ pour chaque kilo qu’ils redescendront de la montagne. Il s’agit de la quatrième expédition de nettoyage de l’Everest.

Plus d’infos

Laisser un commentaire

deux × 3 =