Grand saut himalayen

À la demande du prince Albert II de Monaco, l’alpiniste Jean-Marc Nowak a sauté en parachute pour la planète au-dessus de l’Everest. Qu’a-t-il vu ?
‘Le recul des glaciers est spectaculaire. Nul besoin de photos d’archives en noir et blanc. D’une année sur l’autre, on voit les modifications à grande échelle.’ Jean-Marc Nowak, employé à la mairie de Monaco, est un habitué des hautes sphères et des étoiles gelées. Il a gravi les sept plus hauts sommets des sept continents. Un saut, à près de 10 000 mètres d’altitude, était pour lui comme un cadeau venu du ciel. De 2007 à 2011, cet alpiniste de renommée internationale a participé à trois expéditions sur les pentes de l’Everest par la face tibétaine, qu’il a vaincue au bout de trois tentatives. Les images qu’il en garde constituent un précieux témoignage, bien que les neiges de l’Himalaya fassent toujours débat.

Lire l’article

Laisser un commentaire

dix-neuf + 18 =