Grogne dans les Parcs nationaux (suite) les Pyrénées

Adopté en conseil d’administration fin novembre à Tarbes, le budget 2014 du Parc National des Pyrénées passe mal. Il faut dire que la dotation versée par le Ministère de l’Ecologie a été amputée de près de 500 000 euros. Une baisse qui a une conséquence directe sur les emplois : 3 postes et demi sont supprimés, des départs à la retraite non remplacés. Bref, rien de nouveau, l’effort demandé au PNP est le même que dans les autres parcs français comme nous l’évoquions ici même.

Pour la première fois, les administrateurs du parc n’ont pas voté le budget à l’unanimité. En 4 ans, le parc national des Pyrénées a perdu 8 postes. Etienne Faran, du syndicat national de l’environnement souligne que la loi de 2006 a rajouté des missions aux parcs nationaux et qu’aujourd’hui, ‘on augmente les missions, en diminuant les effectifs, il y a donc des choses qu’on ne pourra plus faire’.

Le 25 octobre dernier, les agents du Parc avaient déjà manifesté leurs inquiétudes face à cette baisse de budget sans précédent. En grève, ils avaient manifesté devant le siège du Parc national à Tarbes.

Le budget préserve toutefois l’enveloppe des dépenses d’interventions et de subventions en faveur du territoire au prorata des communes qui ont adhéré à la charte du Parc national. Il retient également trois projets d’investissements majeurs :

· la création d’une porte d’entrée du Parc national au col du Pourtalet.

· l’aménagement de la Maison du Parc national à Saint-Lary.

· La remise en état des sentiers et de la signalétique du Parc national endommagés lors des inondations, grâce à une dotation du Ministère de l’Ecologie de 290 000 €.

Source http://midi-pyrenees.france3.fr/2013/12/09/coupe-franche-dans-le-budget-du-parc-national-des-pyrenees-374073.html qui propose de revoir le reportage de Régis Cothias et Jean-Yves Bascands

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.