Guerre de sondages et manipulation autour de l’ours

Alors que l’association Ferus, qui défend la présence du loup dans les Pyrénées, estime que 80% des Pyrénéens et plus largement des Français pensent que l’ours a toujours une place dans les Pyrénées (voir la news ), l’information fait bondir la coordination Pyrénéenne ADDIP qui a tenu à réagir.

A l’opération ‘Parole d’ours’, qualifiée de micro trottoir sans aucun respect des tecniques de sondage, l’ADDIP oppose le dernier véritable sondage de l’IFOP qui donne des résultats complètement opposés.

Daté de 2008, il est disponible sur le lien : http://bdm.typepad.com/files/perception_ours_2008_07_détails-1.pdf

A la question de savoir s’il fallait ou non réintroduire de nouveaux ours, l’ensemble des montagnards répondaient non à 60% ; et si l’on prenait les trois départements des Pyrénées centrales où les ours importés étaient alors présents (09, 31, 65) ce non atteignait 67% avec un pic de 71% en Ariège, le département aujourd’hui encore le plus impacté par les attaques d’ours.

Quant au niveau national, le non y grimpait de 25 à 41 % par rapport à la même question posée en 2003. Mais entre 2003 et ce sondage 2008 les importations d’ours de 2006 avaient eu lieu et leur cortège de problèmes, y compris pour les ours eux-mêmes : on était passé de l’hypothèse, du rêve, à la réalité pratique. Les sondés en tiraient des conclusions drastiques même lorsqu’ils n’étaient pas directement concernés comme c’est le cas ailleurs que dans les Pyrénées.’

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.