Guillaume Glairon-Mondet gagne à Toronto !

Ce week-end, c’était le retour sur le continent américain pour la coupe du Monde de bloc avec l’étape canadienne de Toronto.

Beaucoup de nouvelles têtes en finale l’australien James Kassay, le coréen Jongwon Chon, la slovène Julija Kruder ou la jeune japonaise Miho Nonaka (seulement 17 ans, en photo ci-dessous). Si les autrichiens Stöhr et Fischhuber ont failli, et que le russe Sharafutdinov est encore absent en raison de problèmes de visa, on retrouve tout de même quelques habitués avec notre Guillaume Glairon-Mondet national, Gelmanov, Hojer, Sean McColl qui joue à domicile chez les messieurs, ou Wurm, Coxsey, Puccio et Noguchi chez les femmes. Les finales, une nouvelle fois fort spectaculaires et dans des profils fort déversants viennent de se terminer avec les victoires de Noguchi et Glairon-Mondet. Sensation côté français avec la première victoire en coupe du Monde de la saison ! Résumé complet.

Le bloc 1 femmes, très physique en compression, ne créera pas de différence notoire dans le classement avec 4 flashs. Ce n’est pas la même chez les hommes avec Hojer qui fait la différence, seul à sortir sur ses doubles jetés sur volumes.

Le loc 2 des hommes propose un départ des plus difficiles avec un blocage lointain sur une grosse lune. Tout le monde passe en quelques essais hormis Gelmanov et McColl qui sont donc les deux grands perdants sur ce passage. Chez les filles, même constat que sur le bloc 1, ce deuxième bloc tout en travail de pyramides sera flashé par toutes les athlètes hormis la slovène.

Le bloc 3 féminin, plus délicat avec délicat passage d’arête et un mouvement tournant déroutant. Puccio viendra au bout du problème sur le gong, tout comme Wurm en quelques essais. La sensation vient de la jeune Nonaka, qui réalise son 3ème bloc de la finale en deux essais, très facile et relaxée, immédiatement imitée par Coxsey et Noguchi. La gagne peut encore se jouer pour ces 5 là.

Le bloc 3 des messieurs propose un travail en toit suivi d’un rétablissement yaniro-califourchon des plus spectaculaires (cf photo). Glairon-Mondet le flashera non sans couiner en haut et prendra un avantage intéressant en vue du podium. Sean McColl le réalisera aussi dans un style similaire. Chon réalise aussi le bloc sur le money time en passant lui stat en arquée ! Par contre Hojer échoue et ne trouve pas la solution, ce qui le place en pôle position avec le français avant le 4ème bloc, final et décisif (2 blocs en 7 essais), avec un léger avantage sur le nombre d’essais pour atteindre lez zones.

Chez les femmes, le bloc 4 propose un double jeté puis une traversée puissante sur grosses boules. Puccio le flashera, faisant un rapproché au podium (3ème, 4 blocs en 11 essais), alors Nonaka et Wurm resteront scotchées dans le toit. Coxsey le fera en 3 essais s’assurant l’argent (4 blocs en 7 essais) et Noguchi le flashera, s’assurant donc la gagne avec un circuit proche de la perfection (4 blocs en 5 essais).

Le bloc 4 des messieurs, un traversée d’un gros panneau dévers, démarrera en fanfare côté tricolore avec un flash de Guillaume (3 blocs en 8 essais). qui s’assure par là même la gagne puisque Jan Hojer y lâchera un essai et passera donc derrière (3 blocs en 9 essais). Sean McColl flashe aussi le problème et s’adjuge donc une belle 3ème place à la maison (2 blocs flash).

Résultats complets dames

Résultats complets messieurs

AU classement général provisoire de la coupe du Monde, Coxsey reste en tête (425 pts) devant Noguchi (365 pts) et Sharafutdinov, absent ici perd le lead au profit de Hojer (394 contre 315 pts).

Prochaine étape à Vail dans le Colorado le week-end prochain !

Le replay vidéo ci-dessous des finales de Toronto.

Laisser un commentaire

16 − 3 =