Hautes-Alpes : 80 ans et tous les jours y compris l’hiver seul à Ailefroide. Rencontre avec André Buisson

C’est l’hiver à Ailefroide, sur la commune de Pelvoux. Quelques randonneurs sur la route fermée qui conduit, après une heure de marche, au village, comme figé sous la neige.
Et puis, au détour du chemin, on aperçoit une cheminée qui fume. La seule.
Sur le pas de la porte, se tient André Buisson, qui, à bientôt 80 ans, été comme hiver, reste fidèle au poste de sa charmante buvette et accueille tous ceux qui passent par là. Chaque jour, matin et soir, il chausse ses skis de randonnée, quelquefois accompagné de sa femme, pour aller ouvrir son petit commerce. De l’électricité, mais pas d’eau qu’il achemine donc plusieurs fois par mois pour lui-même et ses clients, ravis de se mettre près du poêle. André ne s’ennuie pas. Il regarde tomber les avalanches autour de lui, il bricole, coupe du bois et souvent quelques chamois, attirés en cette fin d’hiver par un peu d’herbe sous les arbres, viennent brouter devant ses fenêtres : Rencontre

Laisser un commentaire

six + 16 =