Hautes-Alpes : Un département entre fragilité et attractivité

Les Assises des territoires ruraux ont révélé dans les Hautes-Alpes « un décalage entre un sentiment persistant de fragilité et la réalité inédite d’un département devenu attractif », indique le rapport de synthèse adressé par le préfet Nicolas Chapuis au ministère de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, initiateur de ces Assises.


…//….
Alors que les acteurs de la filière « veulent rester des producteurs de denrées alimentaires » avant d’être des « jardiniers du territoire », « la stratégie de promotion des produits du territoire haut-alpin se cherche encore ». La chambre d’agriculture avait bien lancé la marque « Hautes-Alpes… Naturellement » en 1996, mais « cette initiative n’a guère trouvé d’écho ».


 


En savoir plus….

Laisser un commentaire

trois + treize =