Himalaya : petits mensonges entre amis

Les certificats de sommet délivrés par les autorités des différents pays de l’Himalaya sont traditionnellement reconnus comme une preuve de réussite sur le sommet convoité.  Mais que dire quand de nombreux certificats valident des ascensions sans sommet ou contredisent les propos des ascensionistes eux mêmes?

La portuguaise Daniela Teixeira raconte à ExplorersWeb que sur les 11 réussites sur le sommet du GII répertoriés pour 2009 par les autorités du Pakistan, seules 3 sont réelles. Le reste n’est que mensonge.

Lire l’article en anglais

Pression sociale? Pression des sponsors?
N’est-ce pas se mentir à soi-même plus qu’aux autres que de demander un certificat de sommet alors que l’on n’est pas parvenu au sommet?


Quoi qu’il en soit, cela démontre encore une fois que la conquête des géants de la terre, bien que conquête de l’inutile, n’en est pas moins exempt de bassesse humaine.

Laisser un commentaire

deux × quatre =