Honte au syndicat des accompagnateurs en montagne de La Réunion

Au lendemain de l’ouverture au public de l’éruption du piton de la Fournaise, on est en droit de se réjouir de cette initiative préfectorale.


La seule note discordante est ce qu’on a pu entendre, sur RFO radio, via le président du syndicat des accompagnateurs en montagne.


Ce dernier réclamait le droit de randonner, pour lui et ses clients, là où les interdictions au public demeurent (l’arrêté préfectoral parle de la « bordure du cratère au-delà de la zone matérialisée, au niveau du point d’observation »). Même quand l’accès est ouvert il faut qu’il y ait des opportunistes (en créole on dit des « gâteurs ») pour réclamer des passe-droits afin d’en tirer un profit pécuniaire. Une honte, un scandale du même genre lorsque le sieur Morénas qui demandait au gouverneur, en 1835, le monopole de la Glacière au Maïdo.


En savoir plus….

Laisser un commentaire

cinq × 5 =