Hors-piste en montagne: Qui est responsable en cas d’avalanche?

Depuis le 1er octobre, les CRS secouristes en montagne peuvent procéder aux premières constatations en cas d’avalanche…

Leur légitimité est renforcée. Depuis le 1er octobre, les policiers secouristes des unités alpines des CRS sont habilités à faire un travail de police judiciaire. Comme leurs collègues gendarmes, ils ont désormais la qualification d’officier de police judiciaire (OPJ) et sont chargés, lors de leurs interventions, de procéder aux premières constatations.

Sur d’éventuelles avalanches, il s’agit d’établir les responsabilités. «Quand elles sont déclenchées par un skieur en hors-piste, les poursuites peuvent aller de la mise en danger d’autrui jusqu’à l’homicide involontaire», explique à 20 MinutesLaurent Jaunatre, capitaine adjoint des CRS-Alpes, chef de la section Isère.

Lire l’article

Laisser un commentaire

trois × trois =