Il rêve la montagne libre et solidaire

Il cite volontiers Roger Frison-Roche, qui fut son ami : « Lorsque notre pays n’aura plus de marges de liberté en montagne, déjà peaux de chagrin, ce sera le début d’un monde [qui formatera] des personnes irresponsables et incapables de se prendre en charge de manière autonome. »
Nonobstant ces propos, Marcel Pérès, 68 ans, ancien préfet, qui fut le seul Pyrénéen à avoir jamais dirigé, de 1978 à 1984, l’Ensa de Chamonix, passage obligé de tous les guides de haute montagne de France, prône ardemment le maintien de la gratuité des secours en montagne.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.