Interview : Alex Megos reviens sur son premier 9b

Alex Megos a attaqué très fort cette nouvelle année en enchainant son premier 9b ‘First round, first minute’ à Margalef (article à lire ici). Il a accepté de répondre a nos questions sur sa performance.

KAIRN : Peut-tu nous décrire ‘First round, first minute’ ?

Alex Megos : La voie fait 12 mètres de long et est dure du départ jusqu’au relais. La plupart des mouvements sont blocs sur des pinces et des verticales. Le crux est le pas de bloc du haut, c’est un grand mouvement pour aller d’une verticale à un plat vertical. Intrinsèquement il n’est pas très dur, mais dans l’enchainement ça devient vraiment costaud.

KAIRN : Planifiais-tu depuis longtemps d’essayer cette voie ?

Alex Megos : Non, j’ai décidé de l’essayer très spontanément quand je suis venu en Novembre. Mais quand j’ai réalisé que je pouvais l’enchainer, je n’ai pas cessé de l’avoir à l’esprit.

KAIRN : Combien de temps as-tu travaillé ‘First round, first minute’ ?

Alex Megos : J’ai essayé la voie trois après-midi en Novembre puis deux jours quand je suis revenu en décembre.

KAIRN : Comment t’es-tu senti lors de ta première montée et quand tu as enchainé ?

Alex Megos : Quand j’ai essayé la voie pour la première fois je l’ai trouvée vraiment hard et je ne pensais pas pouvoir la faire. Mais après deux jours à l’essayer un peu je me suis soudainement retrouvé à tomber au dernier mouvement dur! C’est à ce moment que j’ai réalisé que je pouvais l’enchainer.

KAIRN : Tu as l’air de tenir une sacrée forme en ce moment, t’es-tu préparé spécifiquement pour ce trip ?

Alex Megos : Non je ne me suis pas préparé pour ce trip. Je savais que j’étais suffisamment en forme pour faire ‘First round, first minute’. J’avais juste besoin de plus de peau, plus de repos et plus de temps.

KAIRN : Quels sont tes futurs projets de trips ?

Alex Megos : Je n’ai pas vraiment de plan de trip concret pour le moment. Je suppose que je vais juste voir comment les choses se passent…

Laisser un commentaire

seize − huit =