James Pearson revient à bout de Devers Royal après la casse de plusieurs prises

Cela faisait un moment que ‘Dévers royal’ (8c/c+, Geyik Bayiri, réputée être la voie la plus dure de Turquie) n’avait pas été répétée et pour cause, à?plusieurs endroits des prises avaient cassé. L’anglais James Pearson, qui était tombé deux fois sur le bac final?deux ans auparavant se remet la mission pour la tenter. Manque de bol, une grosse boulette-colo dans le crux du toît de départ cède aussi, une prise-clé de la section. L’anglais ne se laisse pas démonter, trouve une nouvelle séquence plus dure (il s’agit de tenir une inversée qui avant?servait d’intermédiaire…)?et vient de ré-enchaîner la voie.

James?termine ainsi un bras de fer entamé il y a 3 ans avec ce vieux projet, qui?à coup sûr, même si il ne le précise pas, doit maintenant flirter avec le 9ème degré.

Le processus de travail de la voie jusqu’à la réussite détaillé par James sur son blog

Photo : coll Pearson

Laisser un commentaire

vingt − 5 =