La conservation passe par le savoir traditionnel autochtone

L’ONU a déclaré que 2010 serait l’année internationale de la biodiversité. Ce serait formidable si 2010 pouvait simplement être une célébration de la richesse biologique de notre planète, mais l’année de la biodiversité est soulignée alors même que la vie non-humaine est dans un plus piètre état que jamais.

Les experts croient que la biodiversité de notre planète vit une crise aussi importante que la disparition d’espèces ayant eu lieu dans le passé. Quelque 17 000 espèces de plantes et d’animaux, qui ont été identifiées et étudiées, accusent désormais un déclin alarmant, des espèces qui sont bien connues et aimées des Canadiens, comme le caribou, l’ours polaire et certaines populations de saumons.


En savoir plus….

Laisser un commentaire

trois + 15 =