La consultation sur l’introduction d’une ourse est-elle sérieuse ?

Nous aurions pu croire que cette consultation, qui n’a rien d’une concertation, pouvait satisfaire toutes les parties qui, en définitive, peuvent s’exprimer. Et bien non !  Beaucoup s’interrogent quant à son intérêt et son utilité.

C’est d’ailleurs le cas du côté des mouvements écologistes. Le 26 décembre, François Arcangéli, Conseiller régional, maire d’Arbas et Président de l’ADET-Pays de l’ours déclarait à l’AFP : ‘Ce n’est pas un référendum populaire. Si les gens ont des propositions, ils pourront les exprimer. Il s’agit de savoir comment on fait, plutôt que de savoir si on fait ou si on ne fait pas’. Le même jour, Noël Fourtine, maire d’Esterre, éleveur du Pays Toy,  opposé aux introductions, déclare : «Cette consultation, ça va être une mascarade, encore une fois ». Le cadre est donc bien fixé : ça ne sert à rien puisque la décision est prise.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

sept − deux =