La place de l’ours

L’initiative à propos de l’instauration d’avocats en faveur des animaux atteste, quel que soit le sort des urnes le 7 mars, d’un changement dans notre rapport aux animaux. Ceux-ci occupent dans nos cœurs et nos paysages des places changeantes. On a tendance à oublier que notre relation à l’animal est de nature sociale et mouvante; on tend également à perdre de vue qu’au sein de celle-ci, l’animal n’est pas qu’un objet (d’amour ou de haine): il est aussi un sujet.
…./….
Suite à la chasse effrénée mais aussi à la déforestation, l’ours se fait de plus en plus rare en Europe occidentale, se réfugiant dans les montagnes. Il disparaît du Massif central dès le XVIIe siècle. Le dernier ours des Alpes françaises est abattu en 1921. Le dernier plantigrade suisse est tué en 1904 en Basse-Engadine. Seuls quelques individus subsistent dans les Alpes du Trentin et les Pyrénées (dans lesquelles on réintroduit à grands frais des ours slovènes à la fin des années 1990).


En savoir plus….

Laisser un commentaire

19 − 2 =