La pré-acclimatation à domicile, un raccourci pour l’Everest

Pendant que d’autres aspirants à l’Everest montaient en avril au camp de base au pied de la montagne, Brooks Entwistle préparait tranquillement à Singapour le 13e anniversaire de sa fille et l’assemblée générale de son entreprise. En se glissant toutefois la nuit, chez lui, dans une tente raréfiant l’oxygène.

Plutôt que de dormir tranqilement dans son lit, cet associé du fonds d’investissement Everstone a, pour préparer son ascension, recouru à cette tente recréant les conditions atmosphériques en très haute altitude. Il a désormais rejoint les flancs de l’Everest et espère atteindre le toit de la Terre en seulement 35 jours, soit moitié moins de temps que n’en requiert une ascension traditionnelle.

Pendant des décennies, monter au sommet de l’Everest a nécessité de passer au moins deux mois en montagne. D’ordinaire, les alpinistes effectuent des navettes entre plusieurs campements (côté népalais, un campement de base à 5.364 mètres d’altitude puis quatre plus hauts), placés à différents paliers, pour conditionner leur organisme à un environnement pauvre en oxygène.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.