La saison de ski s’annonce difficile dans les Andes

Aucune station des Andes chiliennes et Argentines n’a revêtu la moindre parure blanche et depuis hier, un nouvel évènement vient ajouter à la préoccupation des stations andines.
L’explosion du volcan Puyehue (dont la dernière activité en 1960 couplé a un tremblement de terre majeur avait fait des milliers de morts) a couvert de cendres tout une zone qui va de El Hoyo (Chubut) a San Martin de Los Andes (Neuquen) dans les Andes et de Punta Tombo (Chubut) a Puerto Lobos (Rio Negro).
Tous les vols sur le Sud de l’Argentine ont été annulés et le transit est très limité, la visibilité ne dépassant pas parfois quelques mètres.
Le col Cardenal Samoré entre le Chili et l’Argentine, second plus important point de passage entre les deux pays, est fermé.
3500 personnes ont été évacuées coté chilien mais aucune évacuation n’est prévue côté argentin.

Les cendres ne sont pas toxiques et n’entraînent pas de conséquences pour la santé si ce n’est une gène respiratoire et des irritations des yeux. Les personnes âgées et les enfants en bas âge sont les plus enclins a ces problèmes.

Photo : Visibilité réduite hier à 16h30 a Bariloche (normalement en plein jour…)

Laisser un commentaire

19 − 2 =