La tourbière retrace le passé des Pyrénées

‘Les tourbières sont de véritables bibliothèques naturelles à ciel ouvert. Elles permettent de découvrir le passé des Pyrénées, la fonte des glaciers, l’évolution du climat, la présence humaine, la régulation hydrique’, a commenté Didier Galop. C’est grâce à des carottages que les chercheurs vont pouvoir simuler le relief, reconstituer en trois dimensions les couches de sédiments. Elles stockent les pollens qui sont des reflets de la végétation environnante.

Didier Galop a précisé qu’une tourbière clôturée et sans présence humaine perd tout son intérêt et que la conservation de la biodiversité passe par des activités socio-économiques, comme l’agriculture et l’élevage.

En savoir plus…

Laisser un commentaire

treize + dix =