La vallée de Chamonix, au pied du Mont-Blanc, est la plus polluée de France, les habitants se révoltent

Le Mont-Blanc, Chamonix, des noms qui font rêver et qui résonne d’un bout à l’autre de la planète. Sur place, en ce mois de décembre, alors que des dizaines de milliers de touristes s’apprêtent à débarquer, la réalité des habitants est bien plus grise. Leur vallée, celle de l’Arve, est officiellement la plus polluée de France. La situation est critique, des enfants sont privés de récréation, et la grogne s’organise et un père tourne une vidéo-choc.

L’Arve, c’est cette belle rivière qui s’écoule du massif du Mont-Blanc jusqu’à Genève, où elle se jette dans le Rhône. C’est le cours d’eau qui traverse les rues de la station de Chamonix, la plus connue de France, peut-être d’Europe. Le majestueux Mont-Blanc, plus haut sommet d’Europe de l’ouest avec ses 4809 mètres, s’y reflète.

Enfin, on le distingue parfois… il faut dire que, régulièrement, en automne et en début d’hiver, un épais brouillard trouble un peu la vue. Ce « brouillard », c’est en réalité du smog, de l’air pollué. Cela dure depuis plusieurs années. Le principal coupable pour les habitants et les autorités locales? Les centaines de camions qui remontent la vallée de l’Arve pour s’engouffrer dans le tunnel du Mont-Blanc et rejoindre l’Italie. Leurs gaz d’échappement stagnent dans toute la région, de Chamonix à Annemasse.

Lire l’article

Laisser un commentaire

5 × deux =