Laetitia Roux encore et toujours

Le mauvais temps (ou le bon, selon le point de vue) est encore là mais il est déjà temps de dresser un premier bilan sur cette saison hivernale. Et qui dit hiver et sport d’hiver, dit forcément Laetitia ROUX. Aux Championnats de France, aux Championnats d’Europe ou en Coupe du monde, la Savinoise domine son sport « du casque aux peaux de phoques. »

Les années se suivent et se ressemblent dans le monde du ski-alpinisme. Laetitia ROUX est abonnée aux titres (nationaux, européens et mondiaux) et se pare d’or à chacune, ou presque, de ses apparitions. Mais attention, les jeunes poussent et Adèle MILLOZ et Léna BONNEL notamment pourraient donner du fil à retordre à notre indétrônable championne dans les années à venir. À suivre…

Chez les hommes, Didier BLANC, Mathéo JACQUEMOUD, Alexis SEVENNEC, William BON MARDION et Xavier GACHET trustent les premières places en se répartissant les titres de champion de France. Samuel EQUY, encore junior, pointe également le bout de ses skis.

CHAMPIONNATS DE FRANCE

La saison nationale débutait cette année avec la Vertical Race. Dans cette épreuve où l’effort et le dépassement de soi règnent en maîtres, ce sont Axelle MOLLARET et Mathéo JACQUEMOUD qui tiraient leurs épingles du « jeu » pour décrocher les titres de championne et champion de France. Notons également le sacre d’Arêches-Beaufort, premier club à décrocher le titre au Championnat de France des clubs. Compétition initiée cette année sur les pistes des 7 Laux (Belledonne).

Courant janvier, c’est la station de Méribel qui accueillait les Championnats de France individuel et sprint. William BON MARDION et Laetitia ROUX glanaient l’or dans la première épreuve, imités le lendemain par Didier BLANC (après un duel au coude à coude avec William BON MARDION) et Valentine FABRE qui assumait son statut de favorite en l’absence d’Axelle MOLLARET et Laetitia ROUX (toutes deux blessées).

Plus tard, en février, à Lus La Croix Haute, ce sont les titres de champion de France par équipe qui étaient attribués. Après avoir fait longtemps la course en tête, le duo JACQUEMOUD/VIRET se voyait dépasser en fin de parcours par la paire SEVENNEC/BLANC finalement sacrée. Chez les femmes, pas de surprise : Laetitia ROUX et Lorna BONNEL n’ont pas tremblé.

CHAMPIONNATS D’EUROPE

Cette année, pas de Championnats du monde. Pas de quoi saper le moral et couper les jambes de nos Français, les Championnats d’Europe ont eu en effet de quoi les motiver, notamment les athlètes féminines.

Chez les femmes, deux épreuves, l’individuel et le sprint, 4 médailles d’or et 2 d’argent. Qui dit mieux ? Que ce soit en senior avec Laetitia ROUX ou en junior avec Adèle MILLOZ et Léna BONNEL, il faisait bon être Française en Suisse ! Carton plein en effet pour Laetitia qui remporte les deux titres tandis qu’Adèle et Léna faisaient première et deuxième sur les deux épreuves :

  • Individuel : Léna franchit la ligne d’arrivée en tête juste devant sa compatriote Adèle ;
  • Sprint : rebelote ou presque : Adèle s’impose immédiatement suivie de Léna qui prend la médaille d’argent !

Toujours en junior, mais chez les hommes ce coup-ci, notons la très belle médaille de bronze de Samuel EQUY en individuel.

LA COUPE DU MONDE

Que ce soit au niveau du circuit de la Coupe du monde individuelle ou sur celui de la compétition longue distance par équipe, les combinaisons bleues-blanches-rouges étaient en vogue ! Avec Laetitia ROUX en chef de file.

LE CIRCUIT INDIVIDUEL

Au moins une médaille sur chacune des épreuves de Coupe du monde de la saison pour les Français !

Bandeau titre

Au classement général de fin de saison

Laetitia ROUX termine, logiquement, en or des classements généraux des courses individuelles et du sprint, imitée en junior par Adèle MILLOZ au classement général de la Coupe du monde. Léna BONNEL monte elle aussi sur le podium en s’emparant du bronze. Toujours en junior, Samuel EQUY récolte l’argent.

LE CIRCUIT LONGUE DISTANCE PAR ÉQUIPE

Altitoy

Laetitia ROUX et Axelle MOLLARET ont accentué leur écart du premier jour et remportent l’Altitoy-Ternua, une des deux étapes françaises de la Coupe du monde longue distance par équipe.

Pierra Menta

Avec quatre étapes remportées sur les quatre proposées, Axelle MOLLARET et Laetitia ROUX ont dominé sans partage cette 31e Pierra Menta. De l’or, toujours de l’or !

Bandeau titre

Il n’y pas que le ski-alpinisme à la FFME, il y a l’escalade aussi ! Et dire que cette saison n’est pas une exception serait un doux euphémisme.

2016 est en effet l’année du retour des Championnats du monde d’escalade à Paris avec ses 500 grimpeurs prêts à en découdre pour décrocher un des huit titres (au minimum) de champion du monde qui seront distribués. Plus de 20 000 spectateurs gonflés à bloc seront également présents à l’AccorHotels Arena, du 14 au 18 septembre, pour les encourager.

Cette année 2016 a d’ailleurs été celle de toutes les premières avec les lancements en grandes pompes du logo officiel, de l’affiche, du site internet, du teaser et même de la billetterie !

Ces Championnats du monde sont donc bels et bien lancés !

Informations et réservations sur www.worldclimbing2016.com.

Bandeau titre

Fondée en 1945, la FFME assure la promotion et le développement en France de six activités sportives : l’escalade, l’alpinisme, le canyonisme, la randonnée montagne, la raquette à neige et le ski-alpinisme, elle compte à ce jour 93 000 licenciés. Preuve de son développement, l’escalade fait aujourd’hui partie de la liste des sports additionnels proposés au CIO pour les JO de 2020.

En parlant de JO, n’oubliez pas de soutenir la candidature de la France pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 !

 

spacer
ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.