L’Alpe 61 : Parc national des Écrins Des natures et des hommes

Cet été, le parc national des Écrins, à cheval entre Hautes-Alpes et Isère, fête son quarantième anniversaire. Il pourrait pourtant également célébrer son centenaire puisque le premier espace protégé français est né à La Bérarde dès 1913 !

L’histoire de ce territoire de haute montagne démarre d’ailleurs dès la fin du Paléolithique : en plein coeur du parc, les archéologues ont en effet débusqué de nombreuses traces d’activités humaines. Et ce, depuis plus de 15 000 ans et jusqu’à 2 600 mètres d’altitude ! Alors, sauvage, la nature ? Pas si sûr… Mais opposer culture et nature ne représente qu’une manière, parmi d’autres, de voir le monde. Car en réalité, il existe bien autant de cultures de la nature que de façons de pratiquer la montagne. Un paysage social encore largement inexploré auquel s’attache ici la revue L’Alpe.

Ce numéro d’été évoque ainsi le (sacré !) caractère du parc national des Écrins (une appellation géographique qui n’existait pas il y a 40 ans) au travers d’une analyse de près de cent cinquante témoignages. L’Alpe s’intéresse aussi à la construction centenaire des refuges de haute montagne ou encore aux évolutions récentes de la vie des bergers. La revue met également en valeur le regard de quatre photographes qui s’intéressent autant aux hommes qu’aux paysages, ainsi que toutes les bonnes adresses (musées, maisons du parc, centres d’interprétation, etc.) pour partir à la découverte des nombreuses richesses culturelles de ce territoire.

Et toujours :

• Les actus de L’Alpe : rencontres, beaux livres, colloques, musées, expositions, gastronomie, cinéma, etc. Toute l’actualité culturelle de l’Europe alpine, de Nice à Vienne et de Genève à Ljubljana.

www.lalpe.com. Plus de 1 200 pages sur notre site Internet, l’un des premiers de la presse magazine française, créé en 1998 et où le lecteur peut feuilleter une vingtaine de numéros de la revue.

• Depuis quinze ans maintenant, la revue L’Alpe fait appel aux meilleurs spécialistes des sciences humaines pour porter un regard différent, neuf, iconoclaste et décalé sur les cultures et les patrimoines de l’Europe alpine.


ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.