L’alpinisme est un sport dangereux, c’est son charme

Il y a toujours plus de morts en montagne parce que toujours davantage d’alpinistes s’exposent à des risques élevés. Ils aiment ça. La proximité de la mort rend la montagne sexy. Reconnaissons-le, sans hypocrisie.

Les morts en montagne ne sont pas un phénomène nouveau. Ni la conséquence du changement climatique. Il se peut qu’une personne se trouve simplement au mauvais moment au mauvais endroit. Comme ce fut le cas il y a quelques jours au Manaslu, où 11 personnes ont été ensevelies par une avalanche. Prendre un peu de recul le démontre: au fil du temps, le nombre de victimes a augmenté, car toujours davantage d’alpinistes s’exposent à un risque élevé.

Le 7 juin 1921, sept sherpas sont morts dans une avalanche lors de la deuxième tentative britannique à l’Everest par la face nord. Howard Somervell, un participant à l’expédition, expliqua plus tard: «Penser que seuls des sherpas avaient perdu la vie me torturait. Pourquoi, oui pourquoi aucun de nous, les Britanniques, n’avions partagé leur destin funeste?»

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.