L’Antarctique Ouest se réchauffe plus vite qu’on ne pensait

L’Antarctique occidental se réchauffe près de deux fois plus vite que l’on ne pensait précédemment, montre une étude publiée dimanche par l’Université de l’Ohio.

La température annuelle moyenne relevée à la station Byrd, une base de recherche américaine, a augmenté de 2,4 degrés Celsius depuis les années 1950, l’une des plus fortes progressions sur la planète et le triple de la moyenne mondiale.


Cette hausse inattendue renforce les craintes au sujet de la fonte accélérée des glaces aux pôles et de la montée du niveau de la mer qui en résulte. La glace recouvrant l’Atlantique occidental, si elle devait fondre dans sa totalité – ce qui prendrait des siècles – provoquerait une montée du niveau des mers d’au moins 3,30 mètres.


Le réchauffement rapide constaté dans la région antarctique ‘accroît encore les inquiétudes relatives à la contribution future de l’Antarctique à la montée des eaux’, a déclaré le professeur de géographie David Bromwich, qui a dirigé l’étude.


Lire l’article

Laisser un commentaire

18 − deux =