Le bouquetin des Pyrénées était 1,5 fois plus grand il y a quelques millénaires

Publiée dans la revue Comptes Rendus Palevol, l’étude détaillée des crânes fossilisés de 3 bouquetins des Pyrénées vieux de 4 à 7.000 ans, découverts en Espagne il y a quelques années, montre que cette sous-espèce, récemment éteinte, était beaucoup plus robuste à cette époque qu’à tout autre, comme c’est le cas pour de nombreux mammifères.

C’est entre 1984 et 1994 à une altitude proche de 2.500 mètres en Espagne que ces restes ont été trouvés par des spéléologues. Vieux de 4 à 7.000 ans, les trois crânes fossilisés découverts appartiennent à Capra pyrenaica pyrenaica, l’une des sous-espèces – éteinte en l’an 2.000 – du bouquetin ibérique. Si ceux-ci ont été bien identifiés, ils ont néanmoins fait l’objet d’une analyse minutieuse par le Dr Ricardo García-González, de l’Institut pyrénéen d’écologie, qui les a comparés à ceux d’autres chèvres sauvages anciennes et actuelles.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

5 × quatre =