Le Club Med prévoit ‘une dizaine de projets’ de construction de village-vacances dans les Alpes

Dans un entretien avec le Dauphiné Libéré de ce lundi le PDG du Club Med Henri Giscard d’Estaing annonce que le Club étudie une construction d’une dizaine de nouveaux villages vacances.

‘Nous avons l’intention d’investir dans la montagne française. Un projet est déjà avancé à Samoëns Morillon en Haute-Savoie, pour décembre 2017. Une création est à l’étude aux Arcs 1600, une autre à Avoriaz avant 2020 et nous avons des programmes de rénovation, d’agrandissement à Tignes et l’Alpe d’Huez. Nous regardons aujourd’hui une dizaine de projets dans les Alpes’, a déclaré M. Giscard d’Estaing.

La montagne n’est pas anodine pour le club, elle pèse 20% du CA du Club Med et 30% des villages.

Néanmoins le PDG du Club Med met le doigt sur des problèmes récurrents en montagne :

  • Les lits dit froid, c’est à dire occupé moins de 4 semaines par an.
  • La hausse des forfaits, de 25 à 29% sur les stations où le Club est déjà présent.

Investir dans la montagne est une opportunité à conditions que tous les acteurs en aient conscience. La dernière saison aura été médiocre et l’érosion de la venue des fançais continue. Si ces tendances à la baisse devaient continuer il ne serait pas opportun d’investir dans ce secteur.

Le Club c’est 66 villages dans 40 pays, le dernier à Val Thorens inauguré en décembre dernier.

Laisser un commentaire

14 − 3 =