Le coffre fort de Makay

L’association Naturevolution lance la première mission d’exploration scientifique jamais menée dans le massif du Makay à Madagascar, un coffre-fort inexploré de la biodiversité


Selon certaines estimations, environ la moitié des espèces végétales et trois-quarts des animaux vertébrés sont concentrés dans des hauts-lieux de la biodiversité qui ne représentent que 2,3% de la superficie de terre ferme de la planète. Et Madagascar compte pour une grande part de ces trésors de la nature. Cette île de l’océan Indien au large de l’Afrique de l’Est abrite en effet plus de 2% de la biodiversité du globe et 80% des animaux des espèces présentes n’existent nulle part ailleurs sur la planète.

Mais Madagascar compte aussi parmi les régions où le milieu naturel est le plus menacé et de fait, est devenue une des 11 priorités mondiales en matière de préservation de la biodiversité. Une des dernières zones inexplorées de Madagascar, le massif du Makay au sud-ouest de l’île, formé de centaines de canyons inextricables et verrouillé de tous côtés, protège une biodiversité unique depuis des millions d’années. Malheureusement, cet exceptionnel écrin de nature ne subsistera pas longtemps. En quelques dizaines d’années, l’homme, par son utilisation abusive de la culture sur brûlis, a déjà réduit en cendres 95% des forêts du massif.

L’association Naturevolution lance, avec le soutien des fondations Petzl et EOG ainsi que d’Air Madagascar, le projet Makay Nature pour la préservation de cette région extraordinaire. Ce projet vient de débuter ces jours-ci par une ambitieuse expédition naturaliste internationale menée par Evrard Wendenbaum, explorateur, photographe et cinéaste. Cette mission, la première jamais menée dans ce labyrinthe naturel, regroupera une vingtaine de personnes dont une douzaine de chercheurs français et malgaches de plusieurs institutions et universités, entre le 4 et le 22 janvier 2010. Accompagnés de grimpeurs, spéléologues et d’un pilote paramoteur, pour leur donner un accès sécurisé aux zones les plus reculées et inaccessibles (lacs, parois et canyons), les biologistes tenteront de dresser un inventaire de la biodiversité, tandis que les archéologues et géologues tenteront de percer le mystère de quelques grottes ornées et de l’exceptionnel rapidité d’érosion du massif.

Au regard de la complexité du relief, ce travail nécessitera de véritables prouesses techniques et on peut parier qu’il donnera lieu à de nombreuses découvertes autant botaniques que zoologiques mais aussi archéologiques et géologiques.
Ces découvertes, mais aussi les moyens innovants employés et surtout la beauté sauvage des lieux seront les meilleurs supports pour communiquer, transmettre et sensibiliser à l’urgence de la préservation de ce massif.

L’association Naturevolution souhaite s’appuyer sur les résultats de ce projet et sur ses recommandations pour obtenir le statut d’Aire Protégée.
Préserver la biodiversité de régions dont les habitats naturels sont menacés de destruction constitue l’un des plus grands défis environnementaux du 21ème siècle.

Le suivi de l’expédition est possible sur le blog : www.makaynature.org


Association Naturevolution                         
2927, Avenue d’Uriage                      
38410 Vaulnaveys le Haut                   
France
Fixe +33 4 76 44 62 81
Portable France +33 6 77 99 68 19
Portable Madagascar +261 32 65 255 67

Tel Sat Iridium +8816 3164 7602
Email : info@makaynature.org               
Messagerie Iridium gratuite pour joindre l’expédition : http://messaging.iridium.com/


 



ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.