Le grand retour des loups dans nos paysages et nos imaginaires

Depuis plus de 20 ans après le pseudo-retour médiatisé du loup dans le Mercantour, la situation de l’élevage ne fait qu’empirer avec toutes ses conséquences environnementales, sociales et économiques. Certains obscurantistes refusent de voir les conséquences sur les paysages et agissent comme si rien ne se passait allant jusqu’à occulter la présence du loup. Avec le Dauphiné Libéré, Laurent Garde ose aborder le sujet de face, sans détour en s’adressant directement au grand public non spécialisé. Il essaie de faire comprendre à ceux qui admire les paysages de montagne et les parcourent à pied ou en voiture, ‘comment le loup façonne, depuis toujours, nos paysages et notre imaginaire’.

Voici vingt ans, le loup faisait irruption dans les montagnes françaises après une éclipse de plus d’un siècle. Animal fantastique de nos contes et légendes, il retrouvait dans les écosystèmes sa place de régulateur de la faune sauvage.

Un grand prédateur strictement protégé par deux textes internationaux, la convention de Berne et la directive Habitats. Prédateur sur le bétail, aussi ! Éleveurs et bergers, pris par surprise, étaient sommés de retrouver les gestes d’antan pour protéger leurs troupeaux. Une histoire vieille comme l’élevage : déjà, Grecs et Romains avaient inventé les primes pour la destruction des loups, encouragé l’usage du poison, imaginé un corps de chasseurs spécialisés, celui des luparii. Longue et conflictuelle est l’histoire des rapports entre l’homme et le loup.
…//…

En savoir plus…..

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.