Le loup n?est plus le bienvenu en France : Droit de chasse dans le Parc National des C?vennes

Aujourd?hui, nous pouvons dire que la chasse au loup est
autoris?e dans le c?ur d?un Parc National, celui des C?vennes
, dont la particularit?
est d?avoir en son c?ur des villages et des activit?s humaines y compris le
droit de chasser.

Une ?volution attendue

A force de tirer un peu trop sur la corde la deep ?cologie
fran?aise pourrait bien tomber ? l?eau par effet boumerang de certaines mesures
li?es ? la d?mocratisation de la gouvernance ?cologique. Tous ces mouvements de
d?fense du ? tout sauvage ?, ayant assez peu de respect pour l?humain
et n?gligeant des mill?naires d?histoire pastorale et montagnarde pour imposer
un point de vue strictement id?ologique, commencent ? sombrer inconsciemment de
leur propre volont?.

En effet, ce sont les effets du respect de la convention d?Aarhus
reprise dans la charte environnementale adoss?e ? la Constitution qui se
retournent contre ceux qui ont milit? en sa faveur ? l?occasion, notamment, du
Grenelle de l?Environnement. L?arroseur arros? !

C?est ainsi qu?apr?s le ? Rapport de Mission
Interminist?rielle sur la Cohabitation entre l’?levage et le loup ?

remis par Pierre Bracque en f?vrier 1999 puis ? Le rapport d’?valuation
des actions men?es par l?Etat dans le cadre du plan d?action sur le loup
2004-2008 ?
(Rapport Guth / Bracque)

sugg?rant le Massif Central comme zone de pr?sence du loup incompatible avec l??levage
extensif, la multiplication de provocations ne pouvait que conduire au clash
que nous observons dans pratiquement tous les parcs nationaux notamment dans le
Mercantour, la Vanoise, mais aussi sur tous les d?partements de montagne, et,
en premier lieux, dans les C?vennes.

Cette situation latente depuis environ deux ans ?taient
manifestement occult?e par les pouvoirs publics qui tentaient de l?ignorer. Apr?s
que les ?leveurs du causse aient cr?? un collectif hostile au loup, ce sont les administrateurs du Parc National
des C?vennes qui ont ouvert les ? hostilit?s ? dans ce domaine en se
pronon?ant contre la pr?sence du loup sur leur territoire

Un mouvement de fond

Il sera sans doute plus difficile aux autres d?partements et
Parcs Nationaux d?obtenir les m?mes avantages que dans les C?vennes, mais ?
terme, il semble que ? situation similaire il y ait un rem?de similaire vu l?ampleur
des d?g?ts occasionn?s par ce grand pr?dateur et les cons?quences sociales et
?conomiques que cela entra?ne. Le mouvement est enclench?. Les associations
environnementalistes, le plus souvent non domicili?es sur les territoires
concern?s, n?y pourront rien par manque d’ancrage territorial. Les deux Savoie
manifestent ouvertement des revendications qui ne sont pas nouvelles (1). Il
faut s?attendre ? ce que d?autres d?partements se fassent conna?tre, y compris
dans les Pyr?n?es d?autant que loups et ours ne sont pas des esp?ces en voie de
disparition
contrairement ? ce qui peut ?tre couramment diffus?.

Il semble bien qu?il s?agisse ici d?un v?ritable mouvement
de fonds europ?en (2) dont nous reparlerons tr?s prochainement.

A consulter pour une information plus compl?te :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.