Le Mont-Blanc à l’Unesco : où en est-on ?

L’inscription de la chaîne au patrimoine mondial de l’Unesco entraînerait plusieurs discussions sur la protection de la plaine agricole du Mont-Blanc, la définition des surfaces utilisables pour l’immobilier ou encore la mise en place du ferroutage (camions sur les trains).
Si “Annecy 2018” parle à chacun, “Mont-Blanc 2018” est un slogan moins familier aux habitants des vallées de Chamonix et Sallanches. Pourtant, depuis plusieurs années, le collectif d’associations Pro Mont-Blanc travaille pour faire inscrire le massif au patrimoine mondial de l’Unesco.
La question n’est plus de savoir si le site doit être protégé ou pas, mais plutôt quel outil utiliser pour le faire. L’Italie et la France se sont prononcées en faveur du classement à l’Unesco. La Suisse a-elle déclaré qu’elle ne “ferait pas obstacle aux décisions prises”. Le moment venu, ce sont les gouvernements qui adresseront le dossier de candidature du site à l’organisation internationale. En attendant, ils ont laissé aux élus locaux le soin de mettre sur pied le dossier.

Lire l’article

Laisser un commentaire

7 + dix-huit =