Le pari pascalien du climat

La démonstration pascalienne


Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre bien-être; et votre nature a deux choses à fuir : l’erreur et la misère. Votre raison n’est pas plus blessée, en choisissant l’un que l’autre, puisqu’il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre bien-être ? Pesons le gain et la perte, en prenant choix que le réchauffement climatique est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter.


Explication


Le pari de Pascalien du climat peut se résumer ainsi :
Vous pariez sur l’existence du réchauffement climatique
– Le réchauffement climatique existe = Vous allez peut-être réussir si vous n’êtes pas le seul à limiter les dégâts.
– Le réchauffement climatique n’existe pas = Vous avez contribué à moins polluer et vous êtes farci des contraintes inutiles.


Vous pariez sur l’inexistence du réchauffement climatique
– Le réchauffement climatique existe =  la planète devient invivable pour les générations futures (dont votre descendance).
– Le réchauffement climatique n’existe pas = vous et les générations futures peuvent continuer leur mode de vie.

Laisser un commentaire

11 − dix =