Le refuge Vallot à 4 362 mètres d’altitude, éternel dépotoir

Jeudi, des membres du Club alpin français (CAF) se sont rendus à 4 362 mètres d’altitude en vue du nettoyage du refuge Vallot.

Deux guides saint-gervolains et le maire Jean-Marc Peillex étaient du voyage pour cette opération et pour l’entretien des toilettes sèches ; des actions nécessaires budgétées par la mairie avec acheminement par hélicoptère.

Déjà nettoyé en avril dernier puis en juillet, l’abri Vallot est toujours un abri poubelle, dont le sol est recouvert de détritus en tous genres. Sous la parure dorée de couvertures de détresse en mille morceaux, des restes de consommables, emballages, et même pire ! Les nettoyeurs ont bien du mérite…

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.