Le Ski de Montagne : une pratique en forte hausse

*** Pourquoi le ski de randonnée est en pleine ascension ?
Besoin d’authenticité. De calme. D’espaces vierges. D’évasion. Qu’ils soient lassés des pistes bondées ou simplement amoureux de nature et de glisse, les adeptes de ski de randonnée ont les mêmes mots rêveurs pour décrire leurs motivations. Et ils sont de plus en plus nombreux.
« La clientèle a explosé. Il y a vraiment un ‘boom’ de la randonnée ces dernières années » constate Julia Clermont, monitrice de ski dont le mari est guide de haute montagne à Aiguilles, dans le Queyras.
Lire l’article


*** Ski de randonnée: un itinéraire balisé pédagogique dans le Queyras 
C’est une première. L’Espace montagne et sécurité inauguré en décembre dernier à Aiguilles n’a pas d’équivalent. La grande nouveauté, c’est l’existence d’un itinéraire de randonnée à ski balisé mais pas sécurisé.
Il s’adresse à la fois aux débutants et aux randonneurs occasionnels. Le principe est qu’à chaque chute de neige, un guide de haute montagne fait une trace de montée ; plusieurs itinéraires de descente sont possibles, en fonction du niveau du randonneur (le plus long fait 1 100 m de dénivelé).
Lire l’article


*** Ski de randonnée: les fabricants suivent 
« Avant, c’était considéré comme un sport de montagnards. Aujourd’hui, il y a pas mal de gens qui font ça pour la balade », observe Antoine Therizols, vendeur chez Vertige Montagne, à Gap.
Les fabricants ont suivi la demande. Dans un marché dynamique, l’offre de matériel s’est développée, avec des gammes pour femmes, des skis paraboliques, d’autres plus larges (‘fat’) pour ceux qui recherchent la poudreuse. C’est toute l’image du sport qui a changé. « Avant, c’était un peu ringard ; maintenant, c’est plus freeride », relève Antoine Therizols.
Lire l’article



Photo C.Larcher/CWN/Kairn.com

Laisser un commentaire

deux × 5 =