Le Yarsagumbu : l’or himalayen

C’est l’histoire d’une chenille qui se fait phagocyter par un champignon et au lieu de se transformer en un splendide papillon bleu, elle devient une plante très recherchée en Chine. C’est le Yarsagumbu

Yarsagumbu… En népalais cela signifie ‘insecte d’hiver’, Yarsa, ‘plante d’été’, Gumbu. Le phénomène est surprenant. D’abord, on ne trouve cette chenille que dans les montagnes de l’Himalaya. L’insecte se développe sous terre au-delà de quatre mille mètres d’altitude. Avec la fonte des neiges et le ruissellement de l’eau, des spores pénètrent la larve et, tels des aliens, ils se développent à l’intérieur en préservant les organes vitaux pour que la chenille dure le plus longtemps possible. Quand le champignon est arrivé à maturité, il fait exploser la tête de la chenille et vient terminer sa croissance au ras du sol.

Eric Valli nous raconte cette histoire naturelle dans un film diffusé demain à 18h sur France 5, ‘Yarsagumbu, l’or himalayen’.

Plus d’infos

Laisser un commentaire

quatorze − 12 =