L’éruption du volcan Calbuco au Chili se poursuit

La première éruption du volcan Calbuco n’avait pas entrainé de coulée de lave mais avait créé la surprise après 43 ans de sommeil. Le Chili avait déclenché l’alerte rouge et ordonné l’évacuation des habitants de la zone, dans un rayon de 20 km.

Deuxième éruption du volcan Calbuco, 5 000 personnes évacuées

Selon Le Parisien, « Le Calbuco a de nouveau grondé dans la nuit de mercredi à jeudi » vers 1h du matin (7h en France). « Une deuxième éruption en quelques heures qui a surpris le Chili, obligé de maintenir l’alerte rouge décrétée mercredi et de continuer l’évacuation de la population dans un rayon de 20 kilomètres, soit 5 000 personnes ».

Cette seconde éruption « s’est accompagnée de coulées de lave, contrairement à la première qui avait uniquement déclenché une immense colonne de fumée. Mercredi soir, la colonne de fumée s’étirait sur plus de 10 km de hauteur. «Le risque principal est que cette colonne s’effondre», a mis en garde le service national de géologie et de mines ».

Il est précisé par le quotidien français que : « L’alerte rouge concerne les villes de Puerto Montt et Puerto Varas, situées dans la région de Los Lagos à environ 1 300 km au sud de la capitale Santiago. Les autorités ont également décidé l’état d’exception pour catastrophe dans les localités proches du volcan, et l’armée a donc pris, temporairement, le contrôle de ces zones ».

Tous les aéroports du sud Chili sont fermés.


Chili : impressionnante éruption du volcan Calbuco par leparisien

Alerte en Argentine

Le Sud de l’Argentine était également en alerte hier soir (14h45 heure locale / 20h45 heure française). La station de ski de Bariloche, à environ 100 km à vol d’oiseaux du volcan, avait pris des mesures de protection et envisageait une évacuation vers 18h (local) dans le cas où les fumées dégagées seraient toxiques. Les écoles sont fermées et les structures sanitaires réquisitionnées pour faire face aux conséquences de l’éruption. A 14h45 (local) la ville était recouverte de cendre et une forte odeur de soufre se dégageait. Des masques sont nécessaires pour éviter de respirer les poussières de cendre.

La vie de Bariloche perturbée

Selon notre correspondant local, les habitants ont fait le plein d’essence pour une éventuelle évacuation en cas d’urgence. La circulation est néanmoins interdite. Les prix des produits de première nécessité ont flambés dans les magasins passant du simple au double. Le mécontentement se fait sen tir face à des commerçants qui abusent de la situation.

A suivre….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.