Les agriculteurs de la FDSEA lance un ultimatum au comité “Annecy 2018” pour le projet de Jeux Olympiques

« Au départ, ces Jeux devaient consommer peu de foncier. De belles promesses ! », s’emporte André Pernoud. Il présentait hier, à l’Agora de Bonneville, le rapport d’activités de la FDSEA de Haute-Savoie qu’il préside. Interrogé en marge du congrès, il ne décolère pas face à ce qu’il juge comme de l’inertie du côté du comité d’organisation d’Annecy 2018. « Nous relayons les préoccupations des agriculteurs et nous ne faisons pas de politique, que ce soit pour ou contre. Les JO sont accélérateurs de consommation de foncier et nous avons voulu modifier les choses. »
Préserver les surfaces agricoles

Le 12 novembre dernier, la FDSEA aurait ainsi déposé plusieurs demandes auprès du comité. Les syndicats agricoles veulent préserver les surfaces agricoles en mettant en place un comité de suivi de la consommation de foncier et que les terres utilisées, comme pour l’anneau olympique, soient rendues ailleurs. Ils réclament également une taxe de compensation pour la profession. Pour l’instant, il avoue n’avoir eu aucune réponse.

« Ce n’est pas une menace, mais un constat, poursuit-il. Si nous ne pouvons pas travailler avec le comité, alors nous en ferons part aux syndicats locaux et nous leur demanderons de prendre leurs responsabilités. Dès lors, nous ne garantissons plus rien ».

En savoir plus….

Laisser un commentaire

11 − quatre =