Les guides de montagne s’associent au r éseau de s olidarité pour le Népal

Le Népal est affecté depuis ce samedi 25 avril par une catastrophe naturelle tragique, inégalée depuis 1934. Plusieurs dizaines de milliers de victimes et une situation sanitaire de plus en plus critique font craindre un bilan très lourd. Nous estimons que plusieurs

centaines de trekkeurs et alpinistes français se trouvent

dans les différents massifs du Népal actuellement, et n’avons pour le moment pas identifié parmi eux de victimes de nationalité française.

Nous sommes en lien avec la cellule de crise du MAE (Ministère des Affaires étrangères) et mettons autant que possible nos moyens et notre réseau à leur disposition. Nous remercions particulièrement pour leur travail, le GMHM et ses guides qui s’impliquent très fortement depuis samedi dernier. Sur place, les guides et leurs relais locaux apportent activement leur aide en fonction des priorités

identifiées. L’isolement de certaines vallées rend très difficile l’accès des secours ainsi que l’acheminement de matériel sanitaire et de nourriture.

Nous travaillons avec un réseau de solidarité qui se met en place à l’initiative de la Ville de Chamonix : associations, villes de

montagne, institutionnels, Compagnies et Bureaux des guides…

Dans une démarche ouverte et collective, nous choisissons d’engager notre action en coordination avec d’autres structures sérieuses et déjà impliquées au Népal pour développer le potentiel de nos actions et pour s’assurer d’une affectation des fonds qui soit utile et transparente. Le SNGM et l’AFGM (Association de Familles de Guides de Montagnes) débloquent via leur Fonds de

Solidarité Montagne une première aide d’urgence de 6000€.

Un appel aux dons a également été lancé pour consolider cette aide (chèques à l’ordre de « Solidarité Mont-Blanc Népal 2015»à envoyer à l’adresse du SNGM).

Denis Crabières,

Président du Syndicat national des guides de montagne.
ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.